étude et projet urbain

Auch - La caserne Espagne

Gers - 32

«Il est des lieux qu’on ne soupçonne pas, qu’on ne voit pas. On les longe, mais on ne les traverse jamais. Dissimulés derrière de hauts murs jalonnés de panneaux d’interdiction, ils ne suscitent même plus un élan de curiosité.

Abandonnée depuis une dizaine d’années, cette caserne militaire s’est refermée peu à peu sur elle même, laissant la nature reprendre le dessus sur la rigueur d’un système aboli.»

Le lieu est extraordinaire. Lorsqu’on y pénètre, la coupure avec la ville est radicale. Douze hectares de vide s’offrent à nous. C’est un site en totale déconnexion avec le tissu urbain environnant. Sa seule accroche est la rivière. Comment envisager l’avenir d’un lieu qui a toujours fonctionné en autarcie? Comment permettre à la ville de reconquérir cette portion de territoire jusqu’alors niée? 

Les enjeux liés au site sont donc multiples. Par sa position centrale dans la ville, le site va devenir un point névralgique pour la vie urbaine, tout en offrant aussi l’opportunité aux habitants d’entrer à nouveau en familiarité avec la rivière, ce lieu commun oublié au XXème siècle. La rivière n’est plus une limite (ou un objet extérieur, lointain), elle devient une circulation urbaine, un couloir qui tel dans un espace intérieur, dessert une série de pièces urbaines. Toutefois, l’ouverture d’un tel site ne peut se faire sans un travail de couture au sein du tissu urbain existant et c’est donc des changements d’usages qui auront lieu au coeur des quartiers adjacents. 

Etude:  2011

Maîtrise d’ouvrage :  Ville de Auch