espace public

Lectoure - Aménagement

d'un jardin public communal

Gers - 32

La découverte de ce jardin se fait au fil d’une déambulation rythmée par les terrasses. Comme un lien entre ville et campagne, ville haute et ville

basse, ville historique et ville moderne, le jardin décline plusieurs thèmes qui permettent une transition douce.

- Le patio d’entrée est conçu comme un sas, transition nécessaire entre la ville et le jardin. Il met en lien la venelle de la fontaine de Diane et l’allée menant la placette de la Grange. Aménagée en opus incertum, cette placette intimiste

fait écho à la place de la fontaine Diane.

- La terrasse des fruitiers est conçue comme un belvédère. Les arbres permettent de faire oublier la présence du parking et apportent ombrage

au mobilier de convivialité (bancs et tables). Un long garde-corps permet de dominer les terrasses inférieures et de contempler l’oeuvre.

- La 2eme terrasse aborde le thème du jardin sec ou jardin de gravier. L’eau est révélée par l’oeuvre mais n’est pas disponible pour les plantes. Qu’importe, les plantes ont une grande capacité d’adaptation et ce jardin permet de présenter aux visiteurs une autre façon d’envisager le végétal.

- La 3eme terrasse adopte une identité de jardin naturaliste. L’eau (l’oeuvre) est intégrée dans un écrin de végétation aux touches naturelles. Les vivaces

se mêlent au graminées, la végétation spontanée se mêlent à une flore plus ornementales.

- La dernière terrasse (non bâtie) est à niveau avec la Grange. La végétation naturelle lui confère un caractère plus champêtre. Le cortège floristique de la prairie est enrichie pour accroître la biodiversité du lieu. En partie basse du site, une noue est modelée pour capter les eaux de l’oeuvre. Cet espace se découvre par des sentiers simplement tondus. Un mobilier simple comme des bancs ou des transats permet de s’immerger dans cette nature.

- La grange est simplement rénovée (toiture, mur, sol) et devient un préau ouvert sur une petite placette.

- Le parking est conservé en l’état. Une tonnelle végétalisée permet de cacher les voitures sous la végétation. Une rampe d’accès depuis le chemin de ronde est créée.

La présence de l’eau souterraine est révélée par des veines végétales parcourant le jardin de haut en bas. Une strate basse constituée de plantes vivaces, de graminées et d’arbustes permettent de souligner le tracé, de même que des arbres en Cépées et des fruitiers comme le noisetier (bois du sourcier) permettrons de donner une verticalité et un fleurissement au fil des saisons.

Etude : 2021 , phase AVP en cours

Montant des travaux :  200 000 € HT 

Maîtrise d’ouvrage :  Commune de Lectoure

Mandataire : Agence dap - Paysagistes Concepteurs - Urbanistes

Co-Traitant : XMGE BET vrd/GéomètresArtistes : Nathalie Brevet - Hughes Rochettes